Making a debut into P2G payments: Orange Money collaborates with government to ease vehicle tax collections in Guinea

May 31, 2017 | Mobile Money | Middle East and North Africa | Guinea | Nic Wasunna

This blog is written by Nic Wasunna with contributions from Joëlle Hazoume Alao, Orange Money Director at Orange Guinea.

Cliquez ici pour lire ce blog en français

In an endeavour to share best practices from mobile money providers around the world, this blog shines a spotlight on Orange Money in Guinea, who recently implemented person-to-government (P2G) payments for motor vehicle tax. Previously, we’ve shared insights on P2G initiatives from Côte d’Ivoire and Pakistan. This latest blog looks at the factors for success, benefits and future P2G plans for Orange Money in Guinea.

Factors for success

Orange Money had a plug-and-play system that could meet the government’s immediate request: At the beginning of 2017, the tax authority in Guinea Conakry made a request to Orange Money to collect all road tax digitally. Orange Money responded quickly to this opportunity by developing an easy and efficient process using their mobile money platform and distribution network. This process allows vehicle owners to make their annual vehicle tax payment via mobile money in exchange for a sticker that matches the vehicle type to the vehicle ID. Launched in March 2017, Orange Money is now not only able to provide a digital payment solution, but also provide distribution support, with their shops serving as collection points for the tax stickers.

Ability to align and address the government’s pain points: Vehicle tax was not the P2G use case that Orange Money had initially planned to digitize. “Initially when we approached the government, we had seen an opportunity to digitize payment of business taxes e.g. business permits,” said Joëlle Hazoume Alao, the Orange Money Director. “The government had a different proposition and the Ministries of Finance and Budget asked us how we could use our platform to ease collection of vehicle taxes. Their main issue was that of the several agents that the government had appointed to collect this tax, they were only managing to collect 1% of the possible taxes or less.” She added that this loss was due to a lack of tracking for payments that were made exclusively using cash.

Simple user experience and sales support drove adoption: From their mobile phones, Orange Money users in Guinea use USSD to access Orange Money. Using the mobile money menu, the user selects the “Pay Tax” option, and enter their car type and the number of tax discs they wish to purchase. They use their mobile money account funds to make payment – anytime, anywhere. To collect their tax sticker, users visit an Orange Money agent outlet. At the Orange outlets, sales agents use a web app to verify the user using their vehicle license, ID and Orange Money account number. Copies of both their license and ID are retained once the payment is matched with the correct vehicle type and corresponding amount. A tax sticker is issued which is valid for one year. A reversal is done immediately if the wrong amount is paid.

Simple commercial agreement between provider and government: The amount of tax paid depends on type of vehicle—$100 for large trucks, $35 for small cars and $8 for motorbikes. At the moment, there ae no transaction fees and the treasury pays Orange Money $0.10 per tax sticker issued. During the pilot period, Orange Money will keep the transactions free until the usage scales. Once this happens, Orange will collect its revenue in advance from transaction fees, without having to wait for payment from the government, which may take longer.

With this agreement, the Government has distributed 70% of the initial tax sticker stock to Orange Money, with the rest having been distributed to banks and the post office (for those who want to pay cash). The initial stock was 100,000 stickers, and Orange Money has so far sold an average of 1,000 per day. Orange Money sales agents can use the app to monitor the stock of the stickers. There is a daily reconciliation and payback to the government from Orange Money.

Proactive marketing: To increase awareness of this new service, Orange Money is sending SMS notifications to users, encouraging them to make their tax payments before the 30 June deadline to avoid the 25% surcharge. Additionally, Orange Money has launched social media campaigns, educating motorists on the steps to make payments and collect their stickers.

Benefits since launch

Orange Money customers will save on transportation costs, which they previously incurred whenever they would have to travel to Conakry to get their stickers. For rural customers, Orange provides 20 shops for ease of access when collecting their stickers. Customers are also more confident that they are paying for real tax stickers, as opposed to sometimes counterfeit ones previously.

According to Joëlle, this new service has seen the number of new Orange Money users increase by 70,000, as well as a 12% increase in the overall active customer base. An extended benefit is increased activity at Orange Money agent outlets, where cash-in transactions have increased, which in turn incentivises agents through increased commissions.

This new initiative has helped Orange to achieve a stronger association among its customers as a trusted brand. The tax authority has also increased its trust in Orange Money’s processes because it allows collections 24 hours a day, making it more flexible. The government also benefits through daily reporting through the Orange Money system on how many stickers have been purchased, what category, and from which Orange shops.

Future plans for other P2G use cases

The government of Guinea is determined to drive more transparency in tax collection. For Orange Money, the success of this new service should open up collections for other local taxes and P2G payments. Currently, Orange is also able to process collections on behalf of pension schemes and disbursements of university scholarships for students via mobile money.

 

Innovation dans les paiements de taxes: Orange Money collabore avec le Gouvernement guinéen pour la collecte des paiements de vignettes automobiles

Ce blog a été écrit par Nicholas Wasunna en collaboration avec Joëlle HAZOUME ALAO, Directeur Orange Money en Guinée.

Afin de partager les ‘meilleures pratiques’ des fournisseurs de l’argent mobile du monde entier, ce blog examine le service Orange Money en Guinée, qui a récemment innové dans le domaine du paiement des taxes, en proposant son service pour l’achat de vignettes automobiles. Nous avons déjà écrit plusieurs blogs sur des initiatives de paiement ‘P2G’ (personne-2-gouvernement) en Côte d’Ivoire et au Pakistan.

Ce blog fait le point sur les facteurs clés de succès de cette initiative, et détaille aussi les futurs projets dans le domaine du paiement de taxe en Guinée.

Facteurs clés de succès

Orange Money est une solution ‘clé en mains’, qui répond aux besoins du gouvernement guinéen: Début 2017, les autorités guinéennes ont adressé une demande à Orange pour digitaliser le paiement des vignettes automobiles. Orange a répondu favorablement à cette requête en développant rapidement (1)une solution dédiée de paiement via le service Orange Money ainsi que (2) la prise en charge de la distribution des vignettes dans le réseau d’agents Orange. Grâce à cette solution, les propriétaires de véhicules peuvent payer via Orange Money et se rendre dans les agences Orange pour récupérer leur vignette. Ce nouveau service, lancé en Mars 2017, permet donc la digitalisation des paiements via Orange Money ainsi que la distribution des vignettes par les agents.

Prise en compte des principales difficultés et douleurs du gouvernement: Le paiement des vignettes n’était pas la solution initialement prévue dans le cadre de la digitalisation proposée au Gouvernement par Orange. « Initialement, lorsque nous avions approché les autorités fiscales, nous leur proposions un service de paiement destiné à la collecte de taxes d’entreprises. p. ex. les permis commercials» d’après Joëlle H.ALAO, Directeur Orange Money. « Le gouvernement avait un autre projet en tête, le Ministre du Budget et la Ministre des Finances nous ont demandé de mettre en place un système de paiement et de distribution des vignettes automobiles. Leur principale préoccupation était que les montants récoltés dans les caisses de l’état représentaient à peine 1% des sommes effectivement collectées » Joëlle a ajouté que cette évasion fiscale était due au fait que les paiements se faisaient quasi exclusivement en espèces, ce qui empêche la traçabilité des transactions.

Une expérience utilisateur simple et une assistance en point de vente qui ont conduit à l’adoption du service: Depuis leurs téléphones mobiles, les utilisateurs Orange Money accèdent au paiement via un menu USSD. Ils sélectionnent le menu de paiement de vignettes, puis ils choisissent leur type de véhicule et le nombre de vignettes à acheter. Le montant à payer s’affiche automatiquement et ils peuvent ensuite valider leur paiement. Les paiements peuvent être effectués à tout moment et sans se déplacer. Après avoir payé, les utilisateurs peuvent se rendre dans une agence Orange pour récupérer les vignettes achetées en présentant leur pièce d’identité et leur carte d’immatriculation. Le vendeur Orange effectue une copie de leurs documents et leur remet les vignettes. En cas de paiement erroné, Orange Money annule immédiatement la transaction.

Un accord commercial simple entre l’opérateur et le gouvernement: Le montant de la vignette dépend du type de véhicule, en moyenne 100 $ pour un Camion, 35$ pour les voitures, et 8$ pour les motos. Pour l’instant, ce service est totalement gratuit pour les clients et le Trésor reversera à Orange Money un montant d’environ 0,1$ par vignette vendue. Durant cette phase pilote, Orange Money conservera la gratuité des transactions en attendant que les usages se développent. Lorsque la digitalisation des paiements de taxe se fera à grande échelle, Orange Money envisage de rendre ce service payant pour le client, et sans attendre une rémunération du gouvernement qui est souvent tardive.

Suite à cet accord, les autorités ont mis à disposition de Orange Money, 70% du stock initial de vignettes. Le reste du stock a été réparti entre des banques et le réseau de la Poste pour les automobilistes qui souhaitent effectuer leur paiement en espèces.Le stock initial mis à disposition d’Orange Money était d’environ 100 000 vignettes, et elles se sont écoulées à un rythme d’environ 1 000 par jour.Les commerciaux Orange Money peuvent suivre les paiements grâce à une application de gestion de stock développée pour ce projet.La réconciliation des paiements et les remboursements sur le compte du Trésor se font de manière quotidienne.

Marketing pro actif: Afin d’accroître la notoriété de ce nouveau service, Orange Money effectue des campagnes de SMS pour encourager les clients à venir acheter leur vignette avant la date limite du 30 Juin et éviter le supplement de 25%. De plus, Orange Money a lancé des campagnes pédagogiques sur les réseaux sociaux qui expliquent toutes les étapes de l’achat de la vignette aux automobilistes.

Effets positifs depuis le lancement

Les clients Orange Money vont économiser en coûts de transport puisqu’ils n’auront plus à se déplacer au niveau des grandes localités pour acheter leur vignette. Orange Money met à disposition des clients plus de 20 agences qui permettent aux utilisateurs de récupérer leur vignette dans de meilleures conditions et éviter les contrefaçons comme cela pouvait arriver au préalable.

Selon Joëlle, depuis le lancement de ce nouveau service, la base clientèle d’Orange Money s’est accrue de 70,000 nouveaux clients et l’activité des clients actifs a connu une hausse d’environ 12%. Cela a eu également un effet bénéfique sur le volume d’activités au niveau des points de vente Orange Money, en effet, le volume de cash-in s’est accru permettant aux distributeurs de gagner plus de commissions.

Cette nouvelle initiative a permis à Orange d’acquérir une notoriété plus forte en tant que marque de confiance. Les autorités fiscales ont également bénéficié d’une solution fiable, permettant des paiements 24 heures sur 24, une traçabilité des transactions et un remboursement quotidien sur les comptes du Trésor des montants payés par les utilisateurs. Ils bénéficient par ailleurs, d’un reporting détaillé récapitulant le détail des ventes par type de vignettes et par agence Orange.

Perspectives de partenariat avec le Gouvernement

Les autorités guinéennes sont déterminées à accroître la transparence des recettes fiscales. Pour Orange Money, le succès de ce nouveau service devrait ouvrir d’autres opportunités dans le domaine du paiement de taxes via le mobile. Leur gamme de services permet déjà actuellement de proposer le paiement en masse pour les pensions de retraites, bourses d’étudiants ou autres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back
Contact GSMA Legal Email Preference Centre Copyright © 2017 GSMA. GSM and the GSM Logo are registered and owned by the GSMA.